Et si, en 2017, on arrêtait de prendre des résolutions ?

le

Nous savons tous que les « bonnes résolutions » que l’on prend le 31 décembre de chaque année ne survivent pas plus de 15 jours. Les salles de sport font le plein le 2 janvier et se vident le 20 du même mois. Nous achetons une balance dernier cri pour se motiver et pour « perdre quelques kilos avant l’été », et la laissons prendre la poussière les 11 mois suivants.
Je ne parle même pas de l’arrêt de la cigarette qui est, je pense, l’une des résolutions les plus entendu chaque année, prise dès les 12 coups de minuit à base de « dès demain, je jette mon paquet, ET BONNE ANNÉE ». En effet, le lendemain, on se sent fier car « je tiens sans cigarette », mais, soyons honnêtes, c’est juste parce que nous avons une gueule de bois de l’espace, et que les 3 paquets fumés pendant la soirée ne nous ont pas aidés.

Petit retour en arrière

2016 a été, pour moi, une année extrêmement compliquée aussi bien personnellement que professionnellement. Une longue période de doutes, de stress, de surmenage, de problèmes financiers, de problèmes de santé. Mon entourage pourra vous dire que j’ai « touché le fond ». Avec un peu de recul, je pense que c’était le cas. J’étais noyé par mon quotidien, et je ne voyais pas trop comment m’en sortir. Je préférais sortir tous les soirs, et m’évader de mes journées à coup de « Gin To ».

La sentence est tombée le samedi 29 octobre 2016 : Obligation formelle d’arrêter l’alcool. Électrochoc, je suis resté enfermé durant 48h chez moi, sans bouger à essayer de comprendre où ça avait merdé.

Toucher le fond et rebondir

C’était le bon moment pour me reprendre en main, pour reprendre ma vie en main. La première chose que j’ai faite à ce moment-là, a été de prendre un carnet, un stylo, et d’écrire non pas des résolutions, mais d’écrire mes objectifs à atteindre pour la fin 2016.

Premiers objectifs :

  • Arrêter l’alcool (à effet immédiat)
  • Arrêter la cigarette, sans me stresser, sans y penser, juste essayer
  • Faire passer ma santé en priorité
  • Arrêter de tout remettre à demain
  • Sourire

Nous sommes aujourd’hui 2 mois et 15 jours après ma grande prise de décisions. Je ne savais pas si cette façon de faire aller fonctionner. Étant de nature à tout remettre à demain, j’avais besoin de me challenger à la fois sur mes objectifs à atteindre mais aussi sur ma capacité à procrastiner.

Il est donc venu le temps de faire le bilan de mes deux premiers mois :

  • Arrêt de l’alcool : CHECK !
    Je dois dire que ça n’a pas été facile au début. Socialement et psychologiquement il est assez compliqué d’aller dans un bar, et de commander un coca cola ou une grande pinte de grenadine pendant que tes amis commandent des bières en happy hour. Puis j’ai découvert qu’il y avait tout plein de bonnes choses à découvrir. J’ai goûté un grand nombre de cocktails sans alcool spécialement préparés pour moi dans mon bar préféré. J’ai également découvert le marché des bières sans alcool.
    Certains me diront « A quoi bon boire de la bière s’il n’y a pas d’alcool dedans ? », je répondrai simplement par : « le lien social ». Il est très compliqué d’être en weekend avec des amis, d’arriver à l’heure de l’apéro, que tout le monde ouvre sa bière, et que toi tu prennes ton verre de jus de pomme. Au début, je me suis senti mal à l’aise, un peu déprimé par cette situation. Puis j’ai découvert que je pouvais moi aussi « ouvrir ma bière », et trinquer de bon cœur.
  • Faire passer ma santé en priorité : CHECK
    En l’espace de 2 mois, j’ai plus souvent été chez le médecin pour faire des vérifications et avoir un vrai suivi qu’en 2 ans. Je ne vais pas lister ici tous mes problèmes de santé, mais je travaille sur chacun d’eux pour les résoudre petit à petit.
    Faire passer sa santé en priorité, c’est aussi arrêter la junk food à gogo, arrêter de se faire livrer des burgers, pizzas, tacos, et j’en passe, au bureau pour déjeuner. C’est surtout de reprendre la direction de la cuisine, et de se préparer des petits plats chaque soir pour manger sainement. Le résultat en l’espace de 2 mois a été sans appel : -7kg sur la balance en mangeant sainement. J’essaye aussi au maximum d’éviter les soda et privilégier les jus frais et les eaux aromatisées.
  • Arrêt de la cigarette : DEMI-CHECK !
    Je fumais en moyenne un paquet et demi par jour, soit environ 30 cigarettes dans une journée « normale ». Je pouvais aisément consommer 3 paquets dans une même journée si celle-ci se terminait par une soirée.
    Passer de 30 cigarettes à 0, oui j’ai été un peu irritable au début, voir carrément exécrable pour être honnête.
    Je me suis donc donné un objectif alternatif : Arrêter la cigarette « par habitude » mais en fumer une par plaisir de temps en temps. Et c’est ce que je fais maintenant. Je ne me sens plus dépendant de la cigarette. C’est un peu comme une ex-copine ou un ex-copain qui nous a marqué. Il y a des jours où on y pense, elle ou il nous manque, puis on pense à autre chose, et c’est déjà oublié. Je suis aujourd’hui à 20 cigarettes fumées depuis le 30 octobre. Soit 0,26 cigarette / jour. Bon… ce n’est pas le 0 absolu, mais on va dire que c’est pas mal déjà, donc je mérite mon DEMI-CHECK !
  • Arrêter de tout remettre à demain : CHECK
    Etant quelqu’un d’extrêmement mal organisé dans mon emploi du temps, je suis toujours débordé et je remets trop souvent les choses qui m’ennuient le plus au lendemain.
    Je me suis donc créé des routines quotidiennes pour traiter les tâches que je n’aime pas faire, dans des moments où je ne verrai pas forcément le temps passer. Cela fonctionne plutôt bien dans ma vie professionnelle, j’essaye donc de l’importer dans ma vie personnelle.
  • Sourire : CHECK
    J’ai pu tester ce que l’on appelle les lois de l’attraction. Ceux qui me connaissent bien diront surement qu’en 2016 j’étais quelqu’un d’éteint. Je ne souriais quasiment plus, et avais toujours des idées noires. Plus je voyais ma vie en noir, plus j’attirai des choses mauvaises autour de moi. J’ai donc décidé de sourire. C’est tout bête, mais sourire attire de bonnes ondes (sauf si vous faites un sourire forcé, là il est clair que vous allez passer pour un / une psychopathe). J’ai donc retrouvé mon sourire, et le constat est plutôt satisfaisant !

 

Et si on commençait 2017 en oubliant les résolutions ?

31 décembre 2016, veille de la nouvelle année. Tout était parfait, j’allais passer la soirée avec mes amis, et trinquer à cette nouvelle année avec une flûte de jus de pomme pétillant sans alcool !
J’ai donc décidé de reprendre mon carnet et noter de nouveaux objectifs pour 2017 :

  • Continuer à faire passer ma santé en priorité
  • Reprendre le sport
  • Continuer de manger sainement
  • Être toujours positif
  • Arrêter de proposer aux gens de se mettre diverses choses dans l’arrière train
  • Lire plus, me cultiver
  • Voyager

Mais comme ces objectifs sont sur une longue période, il fallait que je les chiffre pour mieux me challenger. C’est comme si vous disiez à un commercial, « tu dois faire mieux », sans lui donner de réels objectifs chiffrés. Il y a une grande différence entre « Vendre plus » et « Vendre au minimum 2 voitures par mois ».

Voici donc mes challenges pour 2017 :

  • Reprendre le sport
    • Un minimum de 4 jours par semaine.
    • Courir au minimum 1 semi marathon dans l’année (l’un de mes plus gros challenge, du coup, je suis inscrit au semi marathon de Bordeaux)
    • Courir au minimum 500 km cette année (hors courses officielles)
    • Prendre un coach personnel pour atteindre un objectif physique d’ici cet été
    • Arrêter mon abonnement aux transports en commun et préférer le vélo ou la marche (même sous la pluie).
  • Continuer de manger sainement
    • M’octroyer au maximum 1 seul « cheatmeal » par semaine si cela me fait envie.
    • Commander au maximum 1 déjeuner par semaine bureau.
  • Être toujours positif
    • Mettre 1 euro dans « la boite à positivité » à chaque fois que je suis content de l’accomplissement de ma journée. Si je ne suis pas content de moi, alors je ne mets pas d’argent dans la boite. Si j’ai des idées noires, ou si je me dis que la journée a vraiment été une journée de merde, cela ne m’aidera pas à aller mieux. Alors je dois toujours être fier de ma journée, quelque-soit la finalité. Cela peut paraître bizarre, mais c’est un peu comme si je devais être gentil toute l’année pour que le père noël m’apporte un chouette cadeau. Si je reste positif toute l’année, je pourrai m’offrir un petit voyage à la fin de l’année  (il faut savoir se récompenser aussi :))
  • Lire plus, me cultiver
    • Lire au moins 2 livres (une moyenne de 200 pages par livre) par mois.
    • Lire des livres qui peuvent être utiles pour mon développement personnel, mais aussi sur le développement de mon activité professionnelle.
    • Regarder chaque matin au minimum une conférence Ted / Tedx en buvant mon café.
  • Voyager
    • Visiter ou revisiter au moins 4 pays cette année.
    • Partir en weekend dans 5 villes de France que je ne connais pas ou peu.

 

Je ne pense absolument pas avoir la science infuse, mais pour le moment, je suis satisfait du résultat que ces expériences ont pu avoir sur moi. Beaucoup de gens me disent que ça se voit que je suis « mieux qu’avant ». J’ai l’impression d’être toujours le même, mais rempli d’ondes positives que j’ai envie de distribuer autour de moi.

 

On se revoit fin 2017 pour faire le point ?

  • Julien

    Super objectifs! Ca parait intelligent et je pense que la finalité sera vraiment encourageante! Bon courage pour tenir tout ca, mais tu peux le faire, ca donne envie!

  • Marion

    Génial. On t’attend à Brest pour concrétiser tes objectifs. On a du cidre sans alcool bichon 😉

  • Phoenix

    Beaux objectifs ! Je te souhaite de les tenir !

  • Pingback: Bonnasse Projet // Semaine 0 - Les Midinettes | Blog Arts, Culture et Sorties - Paris()