Le sport : Je t’aime moi non plus

le

Train de 18h28, Paris -> Bordeaux. Il est temps pour moi d’aborder un sujet qui me tient à coeur, car très personnel : Le sport.

Le passé

Je n’ai jamais été un grand sportif, toujours un peu au-dessus de la courbe de poids chez l’enfant, je n’étais pas malheureux. Je n’étais juste pas sportif.
Je me souviens de ce moment, en seconde, ma prof de sport est venue me voir pour me dire que vu les temps que j’avais fait en course à pied, elle allait me noter sur le barème des filles, car le barème de notation des garçons n’avait pas de temps aussi nul.

Est-ce que ça m’a servi d’électrochoc ? Pas du tout !

J’ai continué comme ça durant des années, j’ai même flingué ma santé à cause de ce que je mettais dans mon assiette…

Puis un jour, la révélation, j’avais envie de changer. Il aura fallu que j’attende mes 23 ans pour que je m’achète ma première vraie paire de baskets, et que je parte courir. 3km, le bout du monde, j’ai quasiment mis 30 minutes pour parcourir cette distance…

Le présent

Le sport est devenu une composante essentielle de ma vie aujourd’hui. Même après un gros (très très gros) passage à vide de mi-2015 à fin 2016, je suis bien déterminé à être assidu, à foncer, à ne jamais trouver d’excuses, et toujours me motiver à me bouger.

En fait, il faut simplement trouver quelque chose qui nous plait, et foncer.
Pour moi c’est la course à pied (même si au fond, je n’aime pas ça, le bien-être que ça me procure vaut tous mes efforts), le vélo (j’ai toujours aimé ça, et j’aimerai en faire plus, plus souvent, plus loin), la musculation (pas intensive, mais celle qui fait du bien au corps).

Le futur

Courir, courir plus. Continuer avec le coach en musculation pour améliorer mes performances. Le but n’est pas de devenir une machine, mais de devenir un meilleur entrepreneur en expulsant la soupape de stress…

Et toi, le sport, tu en penses quoi ? 

  • Phoenix

    Cheval 4 à 5 fois par semaine.
    Le midi, skate en hiver et surf en été presque tous les jours.
    Et de temps en temps, course à pied.

    Je ne pourrais pas m’en passer, de ce sport, ça me permet de pas me prendre la tête. Je suis fière de toi et comme je te l’ai déjà dit, tu m’épates jour après jour. Continue beau gosse 😉